lorsque l’Etat reprend d’une main ce qu’il a donné de l’autre!

.

Pour la déclaration 2020, la déduction pour les cotisations de l’assurance maladie est passée de Fr. 2’200.- à un plafond de Fr. 3’200.-, bon nombre de contribuables peuvent s’en réjouir. Mais, en même temps, les petits revenus, environ 10% des contribuables vaudois, notamment les bénéficiaires de PC et de rente-pont, verront cette déduction réduite, voire supprimée, en fonction du subside reçu pour leur assurance maladie.

Alors qu’en octobre 2018, le Grand Conseil adoptait un certain nombre de mesures fiscales, notamment pour répondre à une initiative demandant une baisse d’impôt pour la classe moyenne, un effet pervers s’est introduit dans cette décision et qui frappe les plus petits revenus!

Deux exemples:

Une bénéficiaire PC dispose en 2019 et 2020 d’un revenu déclaré de Fr. 28’440.-. Après les déductions usuelles et la suppression forfaitaire pour l’assurance maladie, le revenu imposable passe de Fr. 7’200.- en 2019 à Fr. 11’500.- en 2020. L’impôt dû passe de Fr. 535.- à Fr. 1052.-.
Soit une augmentation de 96%!

Un couple au bénéfice des PC dispose d’un revenu déclaré de Fr. 42’660.-. Le revenu imposable passe de Fr. 15’700.- à Fr. 20’900.- et l’impôt dû de Fr. 1’132.- à Fr. 1’820.-.
Soit une augmentation de 60% !

De telles augmentations sont tout simplement insoutenables.

 

L’AVIVO et sa centaine de bénévoles remplissent, chaque année, des milliers de déclarations fiscales de contribuables modestes. Ils vont être confrontés à l’incompréhension et la fureur des contribuables qui vont voir bondir leur impôt alors qu’ils n’ont bénéficié d’aucune augmentation de revenu. C’est des situations de désespoir que cela va provoquer face à l’impossibilité de payer ces sommes supplémentaires.

A titre de comparaison, le propriétaire de son logement profite d’une déduction forfaitaire pour entretien qu’il ait fait des travaux ou non et que ceux-ci soient subventionnés ou non.

Il s’agit donc de considérer les 3’200.- comme une déduction due aux frais de santé en général et non liés spécifiquement à l’assurance maladie.

Une motion sera déposée au Grand Conseil vaudois par le député Marc Vuilleumier afin de demander que des mesures appropriées soient proposées le plus vite possible par le Conseil d’Etat, pour que les contribuables modestes, ne soient pas pénalisés en 2020 et pour les années à venir.

23.1.2020 Raymond Durussel,
Président cantonal AVIVO

 

Tous renseignements supplémentaires auprès de Sylviane Bauknecht 079 517 02 99 et Raymond Durussel 079 312 77 37

Communiqué de presse (PDF)

renouvellement et renforcement de la direction de l’AVIVO du canton de Vaud

.

L’AVIVO Vaud a tenu son assemblée générale des délégués 2020 le 15 octobre à Renens. Elle a permis de ratifier le renforcement de sa direction.

Après une année d’intérim, Raymond Durussel a été confirmé comme président cantonal. Cet Ingénieur géomètre de 72 ans, qui fut député et président du WWF Suisse,  succède ainsi officiellement à Anne Marie Depoisier.

A la vice présidence, vacante, l’avocat Jean Jacques Schwaab, 71 ans, qui fut Conseiller d’Etat et président de la l’ASLOCA, apportera toute son expérience en matière juridique.

L’ingénieur civil Jacques Leresche, 74 ans, qui fut, lui aussi, député et encore très actif sur la scène politique lausannoise apportera ses compétences financières.

Le nouveau bureau ainsi complété devra relever une série de défis importants:

L’action d’un millier de bénévoles, principalement aînés, en période de pandémie, pose de nombreux problèmes pour leur sécurité et leur santé. En particulier, les permanences de déclarations d’impôts qui imposent un contact avec plusieurs milliers de contribuables devront être faites avec des mesures particulièrement strictes.

L’évolution des médias et des réseaux sociaux exige une remise en question constante de la politique de communication de l’AVIVO en particulier auprès des nouveaux aînés (entre 60 et 70 ans) dont la vague est grandissante. L’AVIVO doit se faire mieux connaître pour les intégrer dans la défense et dans les activités de détente organisées.

Il s’agira aussi de reprendre la promotion de l’initiative pour une 13e AVS  dont le lancement a été bloqué par les mesures fédérales pendant la première moitié 2020.

les seniors ne sont pas à l’origine de tous les coûts de l’assurance maladie!

.

Dans les médias on accuse souvent les retraités, enfin, les gens du 3e âge, d’être à l’origine de l’augmentation des coûts de la santé. Et bien, il n’en est pas tout à fait ainsi! Vous ne nous entendrez pas souvent parler de Santésuisse en bien, comme on dit dans le canton de Vaud, mais cette fois…

Santésuisse est la faîtière des assureurs maladie, même si certaines grandes caisses n’en font pas partie. Elle a publié une étude dans son magazine «Info» (que vous pouvez trouver sur Internet), sur l’évolution des coûts de la santé en Suisse. Selon cette étude, il est vrai que les seniors occasionnent bien plus de frais médicaux que les jeunes. Pourtant, l’impact du vieillissement de la population sur l’évolution globale des coûts de la santé serait certes surestimé!

Afin d’évaluer l’évolution des coûts du système de santé de la manière la plus réaliste possible, Santésuisse a quantifié l’effet du vieillissement sur la base des statistiques tenues par l’Institution commune LAMal. L’évolution des coûts réels a été comparée à une évolution hypothétique des coûts sans modifier la structure d’âge. La croissance démographique ne joue aucun rôle dans cette analyse car les coûts ont été calculés par habitant.

Le résultat est pour le moins remarquable! Entre 2012 et 2017, les dépenses de santé en Suisse ont augmenté de Fr. 572.- par habitant, passant de Fr. 3’138.- à Fr. 3’710.-. Toutefois, à peine 20 % de ces coûts supplémentaires peuvent s’expliquer par le vieillissement de la société. Les 80 % restants sont dus à d’autres facteurs. Par exemple, l’augmentation du volume des prestations hospitalières et médicales ambulatoires, les prix élevés des nouveaux médicaments, le contrôle irrégulier du prix des médicaments existants et autres facteurs. La croissance «naturelle» des coûts, à savoir le vieillissement de la société, n’explique qu’un cinquième de l’augmentation des coûts sur les cinq dernières années.

Les raisons des coûts élevés varient selon les cantons. À Genève, ils seraient dus à la densité des spécialistes. Dans le canton de Vaud, l’ambulatoire serait plus cher qu’ailleurs. Les soins à domicile, très développés en Suisse romande, coûtent plus cher aux assureurs que les soins dans les EMS pour lesquels les cantons participent de manière plus importante. Par ailleurs, chaque tranche d’âge aurait consommé davantage de prestations en 2017 qu’en 2012.

L’idée d’une prime plus chère pour les seniors n’a pas cours, la LAMal prévoit une solidarité complète entre les générations. Alors, quand on osera vous dire que nous coûtons plus cher, répondez que nous ne sommes à l’origine que d’un cinquième des coûts supplémentaires de la santé!

Andrea Eggli

les subsides plafonnent les primes d’assurance maladie obligatoire à 10% du budget des ménages

.

Le 1er septembre 2018, le Conseil d’État a introduit un subside complémentaire permettant de plafonner à 12% le poids des primes sur le budget des ménages. 45’000 ménages qui bénéficiaient déjà d’un subside ont reçu un soutien financier supplémentaire. De plus, 83’000 ménages ont reçu un courrier les informant qu’ils sont potentiellement éligibles à un subside selon leur dernière décision de taxation d’impôt.

Le 1er janvier 2019, la seconde étape a été mise en œuvre: le nouveau subside spécifique limite la charge relative aux primes d’assurance-maladie à 10% du revenu déterminant des ménages. Les 11’000 ménages dont le taux d’effort se situe entre 10% et 12% et qui n’ont pas encore demandé cette prestation ont été informés par un courrier mi-janvier. Mais, jusqu’à la fin mars 2019, seuls 18’300 ménages parmi les 94’000 ménages contactés ont déposé leur demande de subside.

Espérons que l’État se préoccupe fortement de trouver une manière d’inciter les autres ménages à présenter une demande de subside. Espérons aussi qu’il fasse en sorte que les délais de réponse aux demandes diminuent. Aujourd’hui on arrive souvent à des attentes de 6 mois! Ces délais élevés mettent en péril les budgets des ménages…

Une initiative a été lancée en avril pour demander le même plafonnement mais au niveau fédéral, signez-la!

Andrea Eggli

L’AVIVO envoie 50’000 masques à ses membres La solidarité n’est pas un vain mot!

.

A fin janvier, l’AVIVO, organisation de défense et de détente des aînés, a procédé à l’envoi de plus de 50’000 masques chirurgicaux et 5000 romans policier bien de chez nous à tous ses membres habitant dans le canton de Vaud.

Cette opération a été possible grâce à l’appui conséquent de la fondation Juchum et de la maison d’édition RomPol toutes deux domiciliées à Lausanne. Le travail important de mise sous pli a été possible grâce à quelques bénévoles dévoués (huit demi journées de mise sous pli).

En un temps où l’espoir de voir la fin du tunnel renaît avec la vaccination, plusieurs mois seront encore nécessaires pour pouvoir renoncer aux gestes sanitaires élémentaires (désinfection des mains et port du masque dans toutes les situations de proximité l’exigent).

Comme il est aussi recommandé d’éviter les déplacements et rassemblements, un roman policier « bien de chez nous « (principaux auteurs Michel Bory et Jacques Hirt) avec des intrigues qui associent les lieux que nous connaissons bien et avec des scénarios qui nous changent des crimes sanglants en série des romans actuels, est aussi le bienvenu pour se divertir un peu.

Cette action solidaire de l’AVIVO vient à point nommé. Les premières réactions de centaines de bénéficiaires sont enthousiastes.

Devenez membres de l’AVIVO. Toute information sur le site avivo-vaud.ch

Tous renseignements supplémentaires auprès de MM. Jacques Leresche 079 711 27 22 et Raymond Durussel 079 312 77 37

2 février 2021

les 65+ au cœur de la crise du COVID-19

.

La Haute école de travail social de Fribourg (HETS-FR) réalise actuellement une étude sur le vécu, les expériences et les attentes des personnes de 65 ans et plus au cœur de la crise socio-sanitaire actuelle liée au COVID-19. Son objectif est de contribuer à l’élaboration de mesures pour soutenir cette population en cette période difficile.

Si vous êtes une personne de 65 ans et plus et que vous avez envie de partager vos opinions ou vos attentes en la matière, n’hésitez pas à compléter le questionnaire en ligne et en français à l’adresse web: https://go.hets-fr.ch/cov65ans

Remplir le questionnaire vous prendra environ 30 minutes. Vous pouvez le faire de manière individuelle ou avec l’aide de quelqu’un de confiance. Les informations recueillies seront anonymisées et traitées de façon strictement confidentielle.

Les résultats de l’étude seront publiés sur le site internet de la HETS- FR.

Pour toutes questions, vous pouvez nous contacter par téléphone au 026 429 62 21 (de 14h00 à 16h30 les lundis, mercredis et jeudis).

Merci d’avance pour votre participation!

marche pour le climat, Berne 28 septembre 2019

.

environnement… pesticides, plastiques, CO2

 

Nous les retraités qui avons connu souvent dès notre enfance une vie plus saine, un environnement moins pollué, pas de pesticide ou de plastique, moins d’obésité et de malbouffe, moins surtout d’inégalités financières et qui nous sommes battus pour des améliorations essentielles comme l’AVS, ne sommes-nous pas bien placés pour tirer les sonnettes d’alarme?

Christiane Jacquet-Berger

 

L’AVIVO Suisse était présente à la manifestation en faveur du climat à Berne le 28 septembre 2019 où 100’000 personnes se sont mobilisées.

Helsana+, la collecte de données auprès de l’assurance de base était illégale

.

L’arrêt du Tribunal Administratif Fédéral (TAF) du 19 mars 2019 conclut qu’Helsana Assurances complémentaires SA a traité illégalement des données personnelles provenant des assurances de base pour son programme de bonus Helsana+.

Selon cet arrêt du tribunal, les autres traitements de données sont licites, puisqu’ils ne violent aucune disposition protégeant la personnalité.

Dans cet arrêt, le TAF confirme ainsi, sur un point essentiel, l’avis du Préposé Fédéral à la Protection des Données et à la Transparence (PFPDT).

Helsana Assurances complémentaires SA a collecté illégalement des données provenant des assurances de base du groupe Helsana.

Andrea Eggli

AVIVO-Vaud et AVIVO Lausanne

AVIVO-Vaud:
place Chauderon 3 (rez inférieur), 1003 Lausanne, tél 021 320 53 93


AVIVO Lausanne:
place Chauderon 35e étage (ascenseur), 1003 Lausanne, tél 021 312 06 54

ou

AVIVO Lausanne formulaire de contact

AVIVO Lausanne formulaire d’adhésion

AVIVO Renens

rue Neuve 4B, 1020 Renens, tél 021 636 40 33

formulaire de contact

formulaire d’adhésion

 

AVIVO Yverdon

Case postale 62, 1400 Yverdon-les-Bains 2

formulaire de contact

formulaire d’adhésion

AVIVO Vevey